Actualisé et amélioré

Dépression et anxiété

Chez les insuffisants cardiaques, la dépression et l’anxiété sont des affections courantes. Une personne sur cinq souffrant d’insuffisance cardiaque présente des symptômes de dépression légers à modérés et un groupe plus restreint présente des symptômes dépressifs plus graves. La dépression est plus courante chez les personnes présentant des symptômes d’insuffisance cardiaque plus graves et des limitations physiques. La superposition des symptômes de la dépression et de l’insuffisance cardiaque complique souvent le diagnostic de la dépression, ce qui peut parfois en retarder la reconnaissance. La dépression peut causer plusieurs symptômes importants tels qu’une faible estime de soi, des sentiments de désespoir, d’impuissance, des difficultés de concentration, de l’anxiété, de l’irritation, de la fatigue et des maux physiques.

Faire une dépression peut compliquer le suivi du traitement médical recommandé ainsi que la réalisation des soins personnels. L’anxiété et la dépression peuvent également diminuer la qualité de la vie et provoquer de la fatigue et une détérioration de l’état fonctionnel. À l’heure actuelle, aucune médication ou psychothérapie spécifique n’est jugée efficace chez les insuffisants cardiaques. La plupart des médicaments antidépresseurs, tels que les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), semblent être sûrs pour les insuffisants cardiaques. Cependant, il a été démontré que la thérapie cognitivo-comportementale, qui est une intervention psychosociale visant à améliorer la santé mentale et à aider au développement de stratégies d’adaptation personnelles, améliore les résultats chez les insuffisants cardiaques.

Recevoir un diagnostic d’insuffisance cardiaque signifie souvent que des changements importants doivent être faits dans la vie et les activités quotidiennes. S’adapter à ces changements peut être difficile et parfois déclencher des émotions telles que l’anxiété, le stress et la dépression. Voici des exemples de diverses situations pouvant provoquer des réactions émotionnelles lorsque vous souffrez d’insuffisance cardiaque :

  • Avoir peur que quelque chose de grave se produise soudainement.
  • Avoir le sentiment de n’avoir aucun contrôle sur le développement de la maladie cardiaque.
  • Être stressé et avoir du mal à se détendre.
  • Être triste d’avoir une maladie cardiaque et une capacité physique limitée.

Toutes ces émotions sont naturelles, et vous n’êtes pas le(a) seul(e) à les ressentir. Certains patients ont de la résistance et de la colère face à ces sentiments plus complexes, ce qui peut renforcer ces derniers. Accepter les émotions au lieu d’essayer de les supprimer peut être difficile, mais c’est une première étape nécessaire pour vous aider à les gérer.

Anxiété

L’anxiété est une affection souvent négligée chez les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque. L’anxiété est une forme de peur, qui a pour fonction de vous sensibiliser aux dangers et de vous préparer à vous protéger. C’est ce qu’on appelle la « réaction de lutte ou de fuite ». Elle n’est pas contrôlée par votre propre volonté. Dans les situations où la peur a une cause évidente, par exemple la peur des hauteurs, il est facile d’éviter ce qui cause la peur. Lorsqu’il n’y a rien de facilement identifiable qui puisse être éliminé ou évité, comme un diagnostic d’insuffisance cardiaque chronique, il est plus difficile de s’adapter.

Les symptômes courants d’anxiété sont des difficultés à respirer, des étourdissements, des nausées, des maux d’estomac, une boule à l’estomac ou un poids sur la poitrine. Vous pouvez sentir votre cœur battre plus vite que d’habitude, transpirer, avoir froid intérieurement, ressentir une sécheresse dans la bouche, un besoin d’uriner ou une sensation de picotements ou d’engourdissement dans les mains ou les pieds.

Vous remarquerez peut-être que certains signes de dépression et d’anxiété, tels que la fatigue et l’essoufflement, sont très semblables aux symptômes de l’insuffisance cardiaque. Une façon de différencier les symptômes de la dépression, de l’anxiété et de l’insuffisance cardiaque est de les observer pour savoir s’ils surviennent en lien avec l’effort. Les symptômes de l’insuffisance cardiaque s’aggravent généralement avec l’effort physique et diminuent au repos, tandis que les symptômes de la dépression et de l’anxiété peuvent se produire quel que soit le niveau d’activité et peuvent même s’améliorer après l’effort physique. Il est important de discuter de vos symptômes de détresse mentale avec le médecin traitant ou l’infirmier(e) qui traite votre insuffisance cardiaque.

Retour à Autres problèmes médicaux courants et insuffisance cardiaque

VOYAGE À TRAVERS L'INSUFFISANCE CARDIAQUE

Une série d'animations simples sur l'insuffisance cardiaque et son traitement

Ces animations commentées expliquent comment un cœur sain fonctionne, ce qui arrive en cas d’insuffisance cardiaque et comment les divers traitements agissent pour améliorer votre santé.

OUTILS PRATIQUES

Cliquez pour imprimer ces outils qui vous aideront à surveiller votre insuffisance cardiaque

EXPÉRIENCE DE PATIENTS

Partagez l’expérience d’autres patients qui livrent leurs témoignages

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Partagez votre expérience avec notre communauté de Fans.

Haut