Actualisé et amélioré

Télésurveillance des patients / Télémétrie

Le terme « télésurveillance” englobe une grande variété d’approches novatrices conçues pour améliorer les soins aux patients. Il est important de comprendre que les aspects techniques de cette technologie servent un objectif majeur : permettre un meilleur état de santé des patients et une meilleure qualité de vie.

La télésurveillance utilise différents types de technologies de l’information (TI) pour surveiller les patients à distance, généralement à domicile. Cela peut impliquer le transfert, par exemple, de la tension artérielle, du rythme cardiaque ou du poids corporel par le biais de la technologie. Les technologies utilisées sont les lignes téléphoniques, le haut-débit, les satellites ou les réseaux sans fil.
De plus, les signaux électrocardiographiques, la saturation en oxygène ou la tension des grosses artères du corps peuvent être surveillés et transmis au fournisseur de soins. La mesure est effectuée par un capteur spécifique qui définit le type de télésurveillance.

Le moyen le plus simple mais très efficace de surveiller les patients, est probablement de les contacter régulièrement par téléphone. Pendant l’appel téléphonique, le bien-être et les automesures physiques du patient (p. ex. poids corporel, œdème, symptômes croissants) peuvent être vérifiés. Si les patients peuvent mesurer leur tension artérielle et leur fréquence cardiaque, ils peuvent également en discuter lors d’un appel téléphonique. Pendant l’appel, d’autres informations éducatives peuvent être partagées et des problèmes potentiels résolus immédiatement. Toutefois, en utilisant cette approche, seule une quantité limitée d’informations peut être échangée et enregistrée régulièrement. Et seul un nombre limité de patients peut être suivi de cette manière en raison des limitations de personnel.
Par conséquent, de nouveaux systèmes de télésurveillance ont été conçus pour permettre la transmission sans fil d’informations médicales importantes. En général, ces systèmes se composent de 4 éléments :

  1. UN CAPTEUR : C’est l’appareil qui facilite la mesure des informations corporelles considérées comme importantes pour prendre des décisions thérapeutiques et surveiller le processus de soins. Des exemples typiques en sont un patch ECG, un brassard de tension artérielle, un dispositif portable comme une montre qui permet de faire le suivi d’une activité, ou un capteur implanté relié à un stimulateur cardiaque ou à un défibrillateur implantable.
  2. STOCKAGE LOCAL DES DONNÉES : utilisation d’un dispositif de mémoire au domicile du patient ou parfois utilisation du système de mémoire dans un dispositif implanté. Les informations de mesure peuvent être stockées temporairement ou à long terme.
  3. STOCKAGE CENTRALISÉ DES DONNÉES : une banque de données sécurisée qui permet au professionnel de santé d’interroger et d’analyser les informations mesurées et transmises au sujet du patient. Les données peuvent être stockées chez votre médecin ou dans un établissement d’accueil.
  4. OUTIL DE DIAGNOSTIC INTÉGRÉ : Souvent, les informations mesurées sont présentées à votre médecin ou à votre infirmier(e), sous forme de graphique, au fil du temps. À partir de ces données, des décisions médicales peuvent être prises. La nouvelle technologie permet de trier et de traiter intelligiblement les différents types de données associés à votre parcours de soins. Les logiciels sous-jacents peuvent même fournir des algorithmes dits d’aide à la décision. Cela permet à l’équipe soignante de prendre soin d’un plus grand nombre de patients avec une précision et une efficacité élevées.

Il est essentiel de comprendre que la solution technique est un outil pour améliorer les soins aux patients et ne fait pas partie du traitement. Les informations fournies par le capteur doivent être examinées par un personnel spécialement formé, par exemple une infirmière spécialiste de l’insuffisance cardiaque ou un médecin qui peut alors prendre les mesures appropriées. Une action typique déclenchée par les informations recueillies par la télésurveillance pourrait être un changement de médicament ou de posologie. Cependant, les conséquences de ces décisions nécessitent souvent des actions et une supervision supplémentaires, telles que de nouveaux tests des valeurs de laboratoire pour garantir la sécurité des patients.

Veuillez noter que toutes les solutions télémédicales ne sont pas proposées dans tous les pays et que les services télémédicaux ne sont pas automatiquement remboursés par les compagnies d’assurance maladie. Consultez votre médecin pour obtenir des informations sur les options qui pourraient vous convenir.

Les critères de qualité pour la sécurité des données et la protection de la vie privée des patients comprennent le cryptage des données transmises et des procédures dédiées garantissant un accès restreint à vos données médicales. Bien entendu, la participation à toute démarche de télésurveillance nécessite le consentement explicite du patient. Le fournisseur de soins télémédicaux peut demander un consentement supplémentaire pour utiliser vos données à des fins scientifiques. Avant le consentement, le patient et tout soignant doivent lire attentivement la fiche d’information du patient.

Il est important, avant de commencer toute surveillance à distance, que les patients en soient pleinement et clairement informés et qu’ils aient l’opportunité de poser des questions au professionnel de santé.

VOYAGE À TRAVERS L'INSUFFISANCE CARDIAQUE

Une série d'animations simples sur l'insuffisance cardiaque et son traitement

Ces animations commentées expliquent comment un cœur sain fonctionne, ce qui arrive en cas d’insuffisance cardiaque et comment les divers traitements agissent pour améliorer votre santé.

OUTILS PRATIQUES

Cliquez pour imprimer ces outils qui vous aideront à surveiller votre insuffisance cardiaque

EXPÉRIENCE DE PATIENTS

Partagez l’expérience d’autres patients qui livrent leurs témoignages

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Partagez votre expérience avec notre communauté de Fans.

Haut