L'alcool peut entraîner un relâchement de votre muscle cardiaque, ralentir les battements de votre cœur et réduire votre pression artérielle. La consommation d’une petite quantité d’alcool peut aider à éviter la survenue d’une coronaropathie. En revanche, une consommation excessive d'alcool, quand on est atteint d’une maladie cardiaque, peut augmenter votre fréquence cardiaque et votre pression artérielle et l'abus à long terme peut provoquer une cardiomyopathie.

Votre médecin ou votre infirmière spécialisée vous conseillera sur la quantité d'alcool que vous pouvez consommer sans danger. En général, on recommande de ne pas dépasser 1 à 2 boissons alcoolisées par jour (une boisson est représentée par un petit verre de bière ou de vin, ou une boisson mélangée avec seulement une mesure d'alcool). Si vous avez des symptômes d’insuffisance cardiaque sévère, il vous sera peut-être conseillé d’éviter toute consommation d’alcool.

N'oubliez pas que les boissons alcoolisées doivent être comptabilisées dans la quantité de liquide permise pour la journée.

Retourner à la rubrique « Adaptation de votre alimentation »