En plus de fournir à votre conjoint ou parent une aide pratique dans la gestion de son insuffisance cardiaque, il est aussi extrêmement important de lui apporter un soutien émotionnel. Il est en effet probable que votre conjoint ou proche éprouve de nombreux sentiments, parfois difficiles à gérer. En tant que personne proche ou soignante, vous pouvez fournir un soutien émotionnel en :

  • rassurant votre conjoint ou parent sur le fait qu'un changement prend du temps. Il est naturel d'avoir du mal à changer les habitudes de toute une vie. Votre conjoint ou parent appréciera que vous soyez à l’écoute de ses préoccupations et que vous restiez positif, même s'il ne suit pas immédiatement toutes les recommandations du médecin. Encouragez-le et complimentez-le lorsqu’il adopte de nouvelles habitudes saines et réalise des progrès, et ne soyez pas trop dur avec lui s’il revient de temps en temps à ses vieilles habitudes. Soyez optimiste et aidez-le à revenir sur la bonne voie.
  • Suggérez à votre conjoint ou parent de rejoindre un groupe de soutien pour les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque, où il pourra obtenir le soutien de personnes dans une situation semblable. Vous pouvez y aller avec lui, mais l'expérience sera probablement plus productive s'il décide lui-même d’y aller.

Comprenez qu'au début, il peut y avoir une certaine perte d'intimité physique pour les personnes qui sont en couple. Le diagnostic de l’insuffisance cardiaque signifie souvent l'arrêt ou la limitation de l'activité sexuelle jusqu'à ce que la situation soit sous contrôle.

Retour à la rubrique « Comprendre votre rôle »