Vous pouvez hésiter à parler à votre conjoint ou à votre parent de l'évolution de son état de santé dans le temps. Ces questions sont extrêmement difficiles à soulever, particulièrement quand vous devez essayer de rester positif.

Cependant, il est très important que votre proche et vous gardiez à l’esprit que se projeter dans l'avenir ne signifie pas la même chose qu'abandonner. En réalité, c'est une façon pour vous deux de mieux faire face, de contrôler la situation et de rendre les choses plus faciles pour tous ceux qui sont concernés. Bien qu'il soit difficile de les aborder, traiter ces questions peut apporter une certaine paix intérieure et vous permettre, ainsi qu’à votre proche, de centrer votre énergie sur la construction d'une vie épanouie.

Dès que vous vous sentirez prêt, discutez avec votre proche de l'élaboration d'une directive de soins avancés. Cela implique la préparation des documents expliquant quels sont les souhaits de votre conjoint ou de votre parent concernant ses soins médicaux à l'avenir, dans le cas où il ou elle ne serait plus en mesure de communiquer. Cliquez ici pour plus d'informations sur la planification de la fin de vie.

Vous pouvez éventuellement profiter de cette occasion pour vous assurer que les questions financières, y compris les testaments et les polices d'assurance-vie, sont en ordre.