Lorsque vous souffrez d’insuffisance cardiaque, votre corps s’adapte pour tenter de maintenir la quantité de sang qui lui est nécessaire. Ce phénomène est désigné par le terme compensation.

Votre cœur :

  • augmentera le nombre des battements (tachycardie) afin de pomper plus de sang dans votre corps
  • augmentera en taille (dilatation) en s’étirant pour accroître la quantité de sang qu’il peut contenir et expulser et développera un muscle cardiaque plus fort et plus épais (hypertrophie) afin d'aider à pomper plus fort.

Votre corps tentera également d’augmenter la quantité de sang qui circule et de rediriger le flux sanguin vers votre cerveau et d’autres organes vitaux, au détriment de vos muscles.Même si votre corps peut compenser pendant un long moment, ses efforts font, en réalité, plus de tort que de bien.

Votre cœur étant déjà faible, ces changements le font travailler encore davantage, ce qui l'affaiblit plus encore.

Retourner à la rubrique « Qu’est ce qui ne va pas en cas d’insuffisance cardiaque ? »