Le test d’effort permet à votre médecin de découvrir comment votre cœur réagit lors d’un exercice physique ou d'un effort. Le test consiste à faire de l’exercice sur un tapis roulant, tandis que votre fréquence cardiaque, votre respiration, votre tension artérielle et l’activité électrique de votre cœur sont surveillées.

Vous êtes tout d'abord relié à un équipement de surveillance. On vous demande ensuite de marcher lentement sur un tapis roulant ou de pédaler sur un vélo stationnaire. La vitesse est augmentée et le tapis roulant est incliné pour produire un effet de montée sur une petite colline (sur un vélo, la charge sur les pédales augmente continuellement ou par paliers). On vous demandera peut-être également de respirer dans un tube pendant quelques minutes.

Les tests peuvent être interrompus à n’importe quel moment, si nécessaire. Après l'épreuve, vous resterez assis ou allongé pour que votre cœur et votre tension artérielle soient contrôlés.

Quelques fois, il vous sera demandé, en plus d’un test d’effort ordinaire, de porter un masque pour recueillir l’air expiré afin de mesurer votre respiration et la rapidité à laquelle votre organisme consomme l’oxygène. C’est ce que l’on appelle une épreuve d’effort cardio-respiratoire ou cardio-pulmonaire.

Étant donné que votre corps travaille plus lors du test, il a besoin de plus d’oxygène et le cœur doit donc pomper davantage de sang. Le test permet de voir si votre irrigation sanguine est réduite dans les artères qui alimentent votre cœur. Ce test contribue également à évaluer votre capacité à faire de l’exercice et à décider du type et du niveau d'effort le plus adapté à votre condition.

Le test d’effort est utile pour diagnostiquer une coronaropathie, qui représente un important facteur de risque d’insuffisance cardiaque, et pour évaluer votre capacité d’effort.

Patient during an exercise test
© Siemens
Patient en train de subir un test d’effort

Retourner à la rubrique « Examens fréquemment utilisés pour déceler une insuffisance cardiaque »