© DIPEx (www.healthtalkonline.org)

Le merveilleux spécialiste de notre hôpital local qui faisait la coronarographie m’a dit, « Mon Dieu, mon Dieu, nous avons là un très beau cas de chantage pour les autorités sanitaires. Vous devez être hospitalisée immédiatement ! ». Ils m'ont ensuite posé une valve mitrale, vous savez, en métal ou en carbone ou quelque chose dans ce genre, et quand je suis sortie des soins intensifs, et même quand j'y étais, et je n’avais pas vraiment toute ma tête, je me suis tout simplement sentie merveilleusement bien ! Je ne sais pas comment le décrire. C’était comme être pendant des années et des années dans une sorte de.... j’avais sans cesse des problèmes d’insuffisance cardiaque, j’avais tout le temps de petits signes de défaillance cardiaque, mais vous savez, on s’habitue en quelque sorte à une situation... cela semble stupide, mais c’est pourtant vrai !

Et comment dire, la chose la plus merveilleuse au monde est d'avoir une nouvelle valve ou quelque chose dans ce genre, et je suis sûre que pour d'autres personnes, ce sont d'autres choses. Mais c’est vraiment comme ça que ça s’est passé il y a sept ans. Et depuis,... je veux dire une autre valve fait un peu des siennes maintenant, mais malgré ça, vous savez ....., je me sens bien mieux qu’avant. Trois ans avant l’opération, je ne pouvais pas conduire, cela aurait été dangereux, vous savez, et des tas d’autres choses. Voilà toute l’histoire et où j’en suis maintenant.