La plupart des personnes atteintes d’insuffisance cardiaque peuvent conduire une voiture sans risque. Cependant, les personnes ayant des antécédents de perte de connaissance ou d'évanouissements en raison d'un rythme cardiaque anormal (arythmie) doivent demander conseil à leur médecin avant de conduire.

Les personnes qui conduisent dans le cadre d’activités professionnelles devront probablement effectuer des bilans de santé réguliers. Dans certains pays, il peut leur être interdit de conduire. Si vous conduisez un poids lourd ou un véhicule de service public, vous devez demander à votre médecin de vérifier les toutes dernières informations auprès du Ministère des transports pour savoir quelles sont les directives en vigueur concernant l'insuffisance cardiaque chronique. Être porteur d’un pacemaker/défibrillateur ne vous empêchera pas forcément de conserver votre permis de conduire.

Certains pays appliquent des restrictions concernant la conduite de véhicules après la pose d’un pacemaker/défibrillateur, dont vous devrez tenir compte. Discutez-en avec votre médecin.