Suite à votre prise en charge thérapeutique, vous serez peut-être obligé de changer votre mode de vie. Vous pouvez consulter la rubrique consacrée à l’adaptation de votre mode de vie pour en savoir plus à ce sujet. Cependant, vous devriez également en discuter avec votre équipe médicale, qui pourra vous recommander des modifications précises nécessaires.

Quels changements dois-je apporter à mon mode de vie maintenant qu'une insuffisance cardiaque a été diagnostiquée ?
Votre médecin sera en mesure de vous conseiller sur les changements à apporter à votre mode de vie. Il/elle pourra aussi vous orienter vers un diététicien qui travaillera avec vous sur l'adaptation de votre régime alimentaire et vers un kinésithérapeute qui vous suggérera d’exercer une activité physique appropriée ou de participer à un programme d’entraînement ou d’activités.

À quelle fréquence devrai-je consulter ?
Cela dépendra du type de prise en charge thérapeutique prévu par votre médecin. Il/elle pourra aussi vous orienter vers une infirmière spécialisée, un diététicien, un kinésithérapeute, un groupe de soutien etc., pour un suivi régulier.

Quelle quantité de liquide devrais-je boire par jour ?
Il est important de contrôler la quantité de liquide que vous buvez afin de minimiser la rétention d'eau et de sel qui se produit souvent en cas d’insuffisance cardiaque. Votre diététicien ou votre infirmière vous indiquera la quantité de liquide et de sel dont vous avez besoin et votre médecin pourra vous fournir des informations sur votre traitement diurétique et sur la manière d’adapter votre traitement en cas d’aggravation de vos symptômes. N’oubliez pas que le liquide consommé peut se présenter sous différentes formes et peut être contenu dans de nombreux aliments, comme la soupe et les plats mijotés.

Quel type d'exercice devrais-je faire et à quel rythme ?
Rester le plus longtemps actif est une partie importante de votre mode de vie. Toutefois, vous ne devez pas en faire trop. Prenez votre temps et évitez de vous essouffler. Votre médecin vous conseillera des activités physiques adaptées et vous mettra en garde au sujet de celles qui vous sont déconseillées. Il/elle pourra aussi vous mettre en contact avec un centre de réadaptation cardiaque qui pourra vous proposer un entraînement à basse intensité.

Recommanderiez-vous un moniteur de tension artérielle en particulier ?
Il existe plusieurs moniteurs de tension artérielle, mais tous n’ont pas été testés. Votre médecin ou votre pharmacien pourra vous conseiller sur les moniteurs testés et vous indiquer lesquels sont les plus précis. Il pourra également vous aider à en utiliser un correctement.

Quelles devraient-être ma tension artérielle et ma fréquence cardiaque ?
Si vous prenez votre tension artérielle et votre fréquence cardiaque régulièrement, il est important de connaître vos valeurs normales. Les médicaments contre l’insuffisance cardiaque font généralement baisser la tension artérielle et ralentissent la fréquence cardiaque. Vous pouvez noter vos mesures et prévenir votre médecin si vous remarquez des changements importants.

Est-ce que je peux toujours prendre l’avion ?
Les voyages en avion ne sont généralement pas un problème pour les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque. Cependant, vos symptômes doivent être stables avant le départ. Si vous êtes porteur d’un appareil, vous devez le préciser lors des contrôles de sécurité car il pourrait déclencher les alarmes.
Les contrôles de sécurité ne doivent pas perturber le fonctionnement de votre appareil.

Quand devrais-je faire mon prochain vaccin contre la grippe/ le pneumocoque ?
Votre médecin pourra vous préciser si vous devez ou non vous faire vacciner contre la grippe et/ou le pneumocoque et si oui, à quelle fréquence.

Que faire si j’ai l’impression que mon insuffisance cardiaque s’aggrave et que mes symptômes sont plus prononcés ?
C’est une question importante dont vous devrez discuter avec votre médecin. Consultez la rubrique « Les signes avant-coureurs » de ce site Web. Si, par exemple, vous avez de plus en plus de mal à respirer ou si vous ressentez une douleur de plus en plus forte dans la poitrine, vous devez contacter votre médecin ou votre infirmière et demander un rendez-vous le plus rapidement possible. Si les symptômes s’aggravent rapidement et s’accompagnent d’un essoufflement au repos, d’une fréquence cardiaque élevée ou d’une douleur dans la poitrine, une prise en charge rapide est nécessaire et vous devrez contacter immédiatement les services d’urgence.