Si vous avez détecté des signes de dépression ou d'anxiété chez votre conjoint ou un parent, vous pouvez l’aider de nombreuses manières.

Vous pourriez envisager certains des points suivants :

  • Discutez avec lui/elle de ses sentiments, en lui laissant le temps de s’ouvrir à vous au moment qui lui conviendra. Une fois la question posée, votre conjoint ou parent peut avoir besoin de temps pour trouver la meilleure façon de répondre.
  • Si cela est possible, impliquez la famille et les amis dans ses soins. Ainsi, votre conjoint ou parent gardera le contact avec d'autres personnes. Des activités peuvent être planifiées avec des amis et de la famille pour l’inciter à sortir et à réduire son isolement.
  • Encouragez-le/la à se renseigner sur la gestion de son insuffisance cardiaque, s’il/elle éprouve des doutes ou des craintes.
  • Aidez-le/la à comprendre son traitement et apportez-lui l’aide pratique nécessaire pour bien le/la suivre.
  • Aidez-le/la à augmenter son niveau d’activité et à faire régulièrement de l’exercice. L'exercice physique régulier (même seulement quelques minutes chaque jour) est un traitement efficace contre la dépression et l'anxiété. Votre centre de réadaptation cardiaque local sera capable de vous dire s’il dispense des programmes d’entrainement de faible intensité.
  • Assurez-vous qu'il/elle dorme suffisamment. La recherche a montré que les personnes qui ne se sentent pas assez reposées ou qui ne dorment pas suffisamment sont souvent déprimées.
  • Encouragez-le/la à participer à de nouvelles activités afin de maintenir un intérêt actif dans la vie et l'apprentissage de nouvelles choses.  
  • Essayez de le/la convaincre de rejoindre un groupe de soutien pour les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque. Les groupes de soutien ne conviennent pas à tout le monde, mais de nombreuses personnes en tirent un avantage.
  • Demandez l'aide de son médecin ou de son infirmière. La dépression peut être un effet secondaire de certains médicaments contre l’insuffisance cardiaque. Si la dépression de votre conjoint ou de votre parent ne s'améliore pas, ou s’aggrave, le médecin ou l'infirmière peut l’orienter vers un spécialiste, tel qu’un psychologue.
  • Prenez soin de votre propre santé. L’insuffisance cardiaque est une maladie à vie et si vous ne prenez pas soin de vous, vous pourriez vous épuiser ou même tomber malade.

Retour à la rubrique « Comprendre leurs émotions »