© DIPEx (www.healthtalkonline.org)

À part cela, oui, posez des questions, n’ayez pas peur de poser des questions. Je ne trouve pas vraiment que les médecins sont réticents à ce que vous posiez des questions. Je pense qu’ils n’ont juste pas l’habitude d’utiliser les mots de tout le monde et je pense qu’ils peuvent rapidement dérouter. Et ils n'ont pas le temps d’être justes, ils ont vraiment très peu de temps, mais, pour notre maladie, adressez-vous aux infirmières en cardiologie que je trouve assez compétentes.

Adressez-vous aux infirmières en cardiologie et aux autres réseaux de patients qui comme vous font de la réadaptation. Vous rencontrez d'autres personnes. Parlez à d'autres personnes, rendez-vous compte qu'ils sont passés par quelque chose de semblable, que vous pouvez en réalité surmonter aussi le problème, aussi difficile que cela puisse paraître sur le moment.