Votre médecin peut vous conseiller de prendre votre tension et de contrôler votre fréquence cardiaque (pouls) régulièrement à domicile, ou vous pouvez décider de le faire dans votre propre intérêt. Dans un cas comme dans l’autre, il est important que vous appreniez à effectuer une lecture précise.

Pourquoi ?

Surveiller votre tension artérielle et votre fréquence cardiaque peut vous donner le sentiment de contrôler davantage votre affection et vous amener à faire davantage confiance au traitement que l'on vous a prescrit. Les médecins et les infirmières apprécieront de voir un tableau bien organisé enregistrant votre fréquence cardiaque et votre tension artérielle à intervalles réguliers. Ce tableau aidera votre médecin à adapter très précisément votre traitement.

Cependant, prendre votre tension artérielle chez vous peut aussi vous angoisser davantage quant à votre état de santé. Si tel est le cas, résistez à la tentation de prendre votre pression artérielle plus souvent que ce que vous a recommandé votre médecin. Celui-ci discutera avec vous de votre tension artérielle et de votre fréquence cardiaque actuelles et vous expliquera les chiffres souhaités que votre traitement devrait vous aider à atteindre.

Comment ?

Les tensiomètres sont rarement fournis gratuitement par votre médecin. Il est cependant parfois possible d'en emprunter un pendant un certain temps. Votre médecin pourra vous conseiller le meilleur type d’appareil à acheter. Vous pourrez aussi demander à votre médecin ou à votre infirmière de vérifier son niveau de précision et votre capacité à l'utiliser correctement, avant de commencer à effectuer des mesures.

Vous pouvez mesurer votre fréquence cardiaque très simplement chez vous. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’une montre avec une aiguille pour les secondes ou d’un chronomètre numérique. Trouvez un endroit calme où vous n'êtes pas distrait, asseyez-vous et après avoir attendu au moins 10 minutes (pour vous assurer d’obtenir un pouls au repos), trouvez votre pouls en plaçant doucement deux doigts sur l'intérieur de votre autre poignet, votre pouce au-dessous et comptez les battements pendant 30 secondes (n'utilisez pas votre pouce, car vous pourriez sentir sa propre pulsation). Doublez ensuite ce chiffre pour obtenir votre pouls au repos - qui devrait en principe être compris entre 60 et 100 battements par minute.