Son action

CRT deviceResynchronisation cardiaque, parfois appelée stimulation biventriculaire, peut être utile si les impulsions électriques qui contrôlent la contraction et la relaxation du muscle cardiaque ne se propagent pas rapidement et de manière uniforme dans le cœur. Au lieu de se contracter en même temps que le ventricule droit, le ventricule gauche peut se contracter une fraction de seconde après. Certaines parties du ventricule gauche se contractent souvent avec un léger retard et l’appareil peut produire une contraction plus courte et plus uniforme. Ce manque de coordination empêche votre cœur de pomper efficacement. Votre médecin recherchera des signes de mauvaise coordination myocardique au moyen d’un enregistrement ECG ou d’un examen échocardiographique (échographie).

Le resynchronisateur cardiaque fonctionne non seulement comme un pacemaker, mais il rétablit la coordination (resynchronisation) du battement des deux ventricules en les stimulant simultanément et en améliorant spécifiquement la contraction du ventricule gauche. Ceci renforce l’efficacité globale de votre cœur. Le resynchronisateur cardiaque diffère donc des pacemakers classiques, qui se contentent de stimuler le ventricule droit et de contrôler la fréquence cardiaque. Les dispositifs de resynchronisation cardiaque soulagent non seulement les symptômes d’insuffisance cardiaque, mais permettent également de vivre plus longtemps. Les médecins choisissent souvent d’associer la resynchronisation cardiaque à un défibrillateur au sein d’un même appareil, appelé CRT-D.

L’insertion et la mise en place de l’appareil

Tout comme les pacemakers traditionnels, le resynchronisateur n’est pas plus gros qu’une montre de poche. L’appareil est généralement implanté sous anesthésie locale, juste en dessous de la clavicule. Les électrodes (fils gainés) qui en sortent sont placées dans votre cœur. L’intervention dure généralement 1 à 2 heures.

L’électrode est insérée dans une veine de l’épaule ou de la base du cou. Le cardiologue guide l’électrode dans la cavité appropriée du cœur, en vérifiant sa position sur un écran radiographique, et la fixe à votre épaule à l’aide d’un point de suture. L’électrode est ensuite connectée au pacemaker et ce dernier est placé dans une petite « poche » ou un espace situé entre la peau et le muscle du thorax. La quantité d’énergie électrique nécessaire pour stimuler la contraction du cœur est alors testée et le pacemaker est réglé en conséquence.

Après l’intervention

Une fois l’appareil posé, il est possible que vous ressentiez une certaine douleur ou gêne et un hématome peut apparaître à l’endroit où a été posé l’appareil. Cependant, ces problèmes disparaissent généralement en quelques jours. La plupart des personnes peuvent marcher librement le jour même de l'intervention et reprendre des activités normales sous deux à quatre semaines.

Le fonctionnement et la durée de vie de la pile de votre appareil doivent être régulièrement vérifiés dans un centre spécialisé. Selon l’appareil implanté, un suivi par télésurveillance peut vous être proposé pour contrôler votre appareil, permettant ainsi de détecter rapidement toute perturbation du rythme cardiaque et tout dysfonctionnement technique. Vos soins n’en seront qu’améliorés et vous n’aurez plus besoin de vous rendre aussi souvent au centre médical.

Si la pile doit être remplacée, seul l’appareil doit être retiré (pas les électrodes). La pile dure généralement cinq à sept ans avant de devoir être changée.

Il est important que vous informiez tout médecin ou dentiste que vous êtes porteur d'un resynchronisateur avant de subir une intervention. Bien que la plupart des interventions médicales et dentaires soient peu susceptibles d’interférer avec le fonctionnement de votre appareil, certaines peuvent nécessiter des mesures de précaution minimisant tout risque d'interférence.

Les resynchronisateurs peuvent parfois être détectés par les portiques de sécurité des aéroports. Cependant, cela perturbe rarement le fonctionnement de l’appareil. Vous devez toujours informer le personnel de sécurité que vous êtes porteur d’un resynchronisateur.

Deux types de CRT sont utilisés :

  • CRT-P (resynchronisateur avec fonction pacemaker)
  • CRT-D (resynchronisareur avec fonction pacemaker et défibrillation)

Retourner à la rubrique « Appareils »