Il est possible qu'un diagnostic d’insuffisance cardiaque puisse être la cause de soucis financiers importants pour vous et votre partenaire ou votre parent. La situation de chacun est différente, mais les suggestions suivantes peuvent vous aider avec toutes les possibilités financières que vous pourriez devoir envisager: 

  • Comprenez le plan d'assurance-maladie de votre partenaire ou de votre parent. Si votre partenaire ou parent a une assurance-maladie, clarifiez avec lui ou elle ce qui est couvert et quel effet le diagnostic d’insuffisance cardiaque peut avoir sur la police. En France, les soins liés à l’insuffisance cardiaque sont pris en charge à 100%. Il est important de garder à l’esprit que certaines des avancées les plus récentes dans le traitement de l’insuffisance cardiaque (nouveaux médicaments, nouvelles interventions) sont en cours d’évaluation dans des études cliniques. Aussi,  l'assurance peut ne pas les couvrir. Parlez avec le médecin de votre partenaire ou de votre parent des questions que vous pouvez avoir dans ce domaine ou allez directement chez votre assureur de soins de santé.  

  • Si nécessaire, cherchez de l'aide financière pour les dépenses de traitement. Il est essentiel pour les patients souffrant d’insuffisance cardiaque de prendre tous médicaments tels que prescrits. Vous pouvez en parler à votre médecin ou votre infirmière car ceux-ci peuvent être capables de vous guider vers un département de services sociaux susceptible de vous aider ou vous conseiller sur toute question financière.  

  • Surveillez le budget du ménage. Si la personne souffrant d’insuffisance cardiaque est le soutien principal de famille ou contribue significativement au revenu du ménage, alors votre famille et vous pourriez devoir faire quelques rajustements financiers. Si votre partenaire ou votre parent a une assurance invalidité, vous pouvez être amené à faire une réclamation.