La coronarographie est un test qui utilise une injection de colorant liquide pour visualiser le flux sanguin à travers les artères qui irriguent votre muscle cardiaque (artères coronaires). Ce test peut également donner des informations sur les pressions et le fonctionnement des ventricules.

L’intervention se déroule dans la salle de radiologie et prend entre 20 minutes et une heure, selon ce que l'on découvre.

Une équipe de professionnels de la santé est impliquée dans l’intervention, y compris un médecin, une infirmière, un technicien, et manipulateur radio.

Un  cathéter  est introduit dans une veine ou une artère, soit de l’aine ou du bras. Vous recevrez un anesthésique local de sorte que vous ne ressentirez rien. La  radiographie  permet de diriger le cathéter à travers vos vaisseaux sanguins et le placer correctement dans votre cœur. Vous ne sentirez pas le déplacement du cathéter que vous pouvez observer sur l'écran vidéo.

Une fois en position, la pression sanguine à l’extrémité du cathéter sera vérifiée. Ensuite, un colorant sera injecté par le cathéter et une série de clichés radiographiques sera prise.

Lorsque l’examen sera terminé, le cathéter sera retiré et une infirmière appliquera un pansement.

Après l’examen, vous devrez vous reposer pendant plusieurs heures et vous pourrez vous sentir fatigué pendant un moment. L’endroit où le cathéter a été inséré peut être sensible et vous pouvez avoir, autour de cette zone, un petit saignement ou une petite bosse qui disparaîtront après quelques jours.

La coronarographie fournit des informations cruciales sur les pressions dans votre cœur, sur le fonctionnement de votre cœur et sur le flux de sang dans vos artères coronaires. Cet examen permettra également au cardiologue de déterminer si vos valves fonctionnent mal.

Il permet également de localiser un rétrécissement des artères qui assurent l’irrigation sanguine de votre muscle cardiaque et de déterminer la gravité de ce rétrécissement.

Les résultats d’une coronarographie contribueront à décider des possibilités d’interventions ou de chirurgies.

Retourner à la rubrique « Tests fréquemment utilisés pour déceler une insuffisance cardiaque »