Le contrôle de la consommation de liquide peut être importante chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque.

Pourquoi est-il important de contrôler l’apport de liquides ?
La rétention de liquide et de sel entraîne une augmentation de la quantité de liquide dans le sang. Votre cœur doit travailler plus fort pour faire circuler cette quantité supplémentaire de sang dans tout votre corps. Le liquide en excès peut être envoyé dans vos poumons, rendant la respiration plus difficile, dans l'abdomen rendant la consommation d’aliments et la digestion plus difficiles ou dans la partie inférieure des jambes.

Comment pouvez-vous contrôler votre apport en liquides ?
Votre médecin peut vous prescrire des médicaments appelés diurétiques pour vous aider à vous débarrasser du liquide excédentaire. Vous devriez faire cependant attention de ne pas remplacer cette eau en buvant davantage.

Votre médecin peut vous indiquer la quantité de liquide que vous devriez boire tous les jours. Chez la plupart des patients atteints d’insuffisance cardiaque, cette quantité varie entre 1,5 et 2 litres. Si on vous demande de limiter votre apport hydrique cela signifie que vous ne devriez pas boire plus de 1,5 à 2 litres d'eau, jus, glaçons, café, lait, potage, thé ou boisson gazeuse.

Bonnes astuces pour limiter la quantité que vous buvez:

  • Utilisez une petite plutôt qu’une grosse tasse
  • Essayez de faire durer la quantité d’eau autorisée sur toute la journée
  • Essayez de boire des liquides très froids ou très chauds - cela prend plus de temps
  • S’il fait très chaud ou que vous avez de la fièvre ou de la diarrhée, vous devriez boire 100 à 300 ml supplémentaire.

Bonnes astuces si vous avez soif:

  • Sucez un glaçon
  • Limitez les boissons contenant de la caféine (y compris le café, le thé et certaines boissons gazeuses)
  • Limitez les boissons alcoolisées
  • Utilisez des bâtonnets « glycérine-citron »
  • Mâchez du chewing-gum
  • Mangez des fruits glacés
  • Ajoutez du jus de citron à votre thé ou à l'eau minérale

Retour à la rubrique « Adaptation de votre régime »