Ce qu’ils font
Les vasodilatateurs peuvent entraîner une dilatation ou un relâchement des vaisseaux sanguins et par conséquent réduire la résistance à l’écoulement du sang. Ceci diminuera votre pression artérielle, permettant au sang de circuler plus facilement dans tout votre corps et soulagera vos symptômes.

Certains vasodilatateurs sont pris régulièrement. Cependant, certains vasodilatateurs à courte durée d’action (tels que le trinitrate de glycéryl ou la trinitrine) peuvent être pris sous forme de vaporisateur ou de comprimés qui sont utilisés sous la langue « au besoin » en cas d'angine de poitrine. Ces produits peuvent également être donnés sous forme de timbres transdermiques ou de pommade.

Effets secondaires
Les vasodilatateurs peuvent entrainer une diminution de la pression artérielle, ce qui peut provoquer des évanouissements ou des vertiges au moment de s’asseoir ou en se levant rapidement. Les autres effets secondaires incluent les céphalées, les bouffées de chaleur, les palpitations cardiaques et la congestion nasale. Les céphalées sont particulièrement fréquentes avec les vasodilatateurs à longue durée d'action, tels que les nitrates.

Conseils essentiels
Les vertiges sont fréquents avec tout médicament qui diminue votre pression artérielle, mais votre cœur peut fonctionner plus efficacement à ces pressions moins élevées.

Si vous avez des vertiges le matin, essayez de bouger vos pieds d’avant en arrière environ dix fois avant de vous lever. Sinon, vous pouvez glisser les jambes vers le bord du lit avant de vous assoir, puis rester assis sur le bord du lit pendant une minute avant de vous mettre debout. Vous devriez éviter de passer rapidement d’une position assise ou penchée en avant à une position debout, car ceci peut entraîner des vertiges.  Prenez votre temps et laissez votre corps s'adapter.

Également connus sous les noms suivants :

  • Trinitrine / GTN / préparations à base de nitroglycérine
    (Coro-Nitro Pump Spray®, Glytrin Spray®, Nitrolingual Pumpspray®, Nitromin®, Suscard®, Sustac Deponit®, Minitran®, Nitro-Dur®, Percutol®, Transiderm-Nitro®, Trintek®) 
  • Isosorbide dinitrate
    (Angitak®, Cedocard Retard®, Isoket Retard®, Isordil®)
  • Dinitrate d’isosorbide
    (Angeze®, Dynamin®, Elantan®, Ismo®, Chemydur 60X®L, Elantan LA®, Imdur®, Isib 60XL®, Ismo Retard®, Isodur®, Isotard®, Modisal LA®, Modisal XL®, Monomax®, Monomil X®, Monosorb XL 60®, Zemon®, Angeze SR®, Monigen XL®, Trangina XL®, Xismox XL®, Monoket®)
  • Hydralazine
    (Apresoline®)
  • Minoxidil
    (Loniten®)
  • Nesiritide
    (Natrecor®)

Retourner à la rubrique « Les médicaments de l’insuffisance cardiaque »