Comment ça marche ?

Certains patients qui ont une insuffisance cardiaque avancée ne peuvent pas être candidats à une transplantation cardiaque. De plus, les greffons cardiaques adaptés ne sont pas toujours disponibles et certains patients doivent attendre plusieurs années avant qu’une greffe puisse être réalisée. L’assistance circulatoire mécanique est un traitement qui permet d’améliorer la circulation du sang dans l’organisme grâce à une pompe cardiaque appelée assistance ventriculaire (AV). Les AV vont aider votre cœur endommagé à pomper le sang dans votre corps. Elles ne remplacent pas votre cœur qui va continuer à fonctionner. Les AV vont soutenir la fonction normale du cœur, allonger la durée de vie et améliorer la qualité de vie des patients qui ont une insuffisance cardiaque avancée. Une AV peut être utilisée pour un support à court terme en attente de transplantation (pont à la greffe), ce qui signifie qu’elle peut aider la patient à survivre jusqu’à qu’un greffon cardiaque soit disponible, ou comme une AV de longue durée définitive (destination) en permettant une assistance à long terme à des patients chez qui une greffe n’est pas envisageable.

Les AV sont utilisées pour 3 raisons principales :

  • Pour maintenir les patients en vie en attendant qu’un greffon cardiaque puisse être trouvé. Dans ce cas, l’AV est utilisée comme “pont à la greffe”.
  • Pour permettre au cœur de se reposer et récupérer une fonction sensiblement normale. Pour les patients chez qui on observe une certaine récupération, la pompe peut être retirée et une greffe ne sera pas forcément nécessaire. Si c’est le cas l’AV est utilisée en « pont à la récupération ».
  • Pour supporter la circulation pendant plusieurs années. C’est généralement l’option proposée à certains patients trop malades pour recevoir une greffe cardiaque ; dans ce cas l’AV est utilisée en destination.

L’utilisation des AV a été approuvée en Europe depuis plus d’une décade. Les AV améliorent la survie et la qualité de vie chez les patients qui ont une insuffisance cardiaque avancée. Les nouveaux systèmes d’assistance ventriculaire sont plus petits, silencieux et durent plus longtemps. Des patients ont pu vivre avec une AV pendant plusieurs années en attendant une greffe cardiaque.

La plupart des AV sont composées de 3 parties:

  • Une pompe qui est implantée dans le corps (AV implantable) ou qui peut être placée en dehors du corps (AV externe ou para-corporelle)
  • Un contrôleur, système qui reste en dehors du corps et qui sert à programmer les réglages de l’AV.
  • Une source d’énergie externe pour la pompe – soit sous forme d’une console, soit d’un pack de batteries.

L’AV est un traitement qui peut être proposé à certains patients avec insuffisance cardiaque terminale. Votre médecin pourra vous indiquer si une AV est un traitement approprié à votre situation médicale.

Où et comment une assistance ventriculaire est elle mise en place ?

Implanter une AVG chez un patient nécessite une opération chirurgicale avec anesthésie générale. Le chirurgien cardiaque va connecter la pompe à la pointe du ventricule gauche et implanter une canule dans l’aorte permettant d’aspirer le sang du ventricule gauche et le réinjecter dans la circulation générale (AV gauche) - ou dans la circulation pulmonaire quand la pompe assiste le ventricule droit (AV droite) - ce qui permet d’augmenter le débit sanguin dans votre corps et améliorer la perfusion de vos organes. 

Après la procédure

Quelques jours en réanimation post-opératoire sont souvent requis, suivis par quelques jours en unité d’hospitalisation conventionnelle pour apprendre le fonctionnement et l’utilisation de l’appareillage. Après, un programme de réadaptation à l’effort est souvent proposé pour permettre d’améliorer vos capacités physiques. Des effets secondaires peuvent survenir : saignements pendant la chirurgie, infections, embolies ou dysfonctionnements de machines. Une AV est construite pour fonctionner pendant de nombreuses années. Le contrôleur de l’AV vous alertera s’il existe un problème. L’équipe soignante de l’hôpital vous entraînera  ainsi que vos proches à comprendre le fonctionnement de l’appareil, ses alarmes et comment réagir si elles se déclenchent. L’AV nécessite des adaptations de votre part et celle de vos proches. L’utilisation des batteries est simple. Malgré d’importants progrès techniques un câble percutané est toujours nécessaire pour relier la pompe située à l’intérieur de votre corps et le contrôleur extérieur et le pansement au niveau de la sortie du câble requiert une vigilance particulière pour prévenir les infections. La prise de certains médicaments est toujours nécessaire, en particulier les anticoagulants qui doivent être continués. Cependant la plupart des patients qui ont une AV sont capables de vivre à la maison, plus librement, peuvent profiter de leurs activités favorites et même reprendre le travail ou l’école. Beaucoup de patients avec une AV constatent qu’ils ont plus d’énergie qu’avant, grâce au meilleur débit sanguin de sang oxygéné dans leur organisme.

S’il vous plait, n’hésitez pas à demander à votre médecin/infirmière plus d’informations.

Retourner à la rubrique « Dispositifs médicaux »