Ce qu’ils font
Lorsque votre cœur ne pompe pas aussi bien qu’il le devrait, votre corps essaye de compenser en produisant de l'adrénaline et de la noradrenaline, des hormones qui entrainent une augmentation de votre rythme cardiaque et de votre pression artérielle. Si cet effet se prolonge, il peut être délétère sur le cœur. Les bêta bloquants aident votre cœur à battre plus lentement, contribuent à diminuer votre pression artérielle et protègent ainsi votre cœur des effets néfastes de l'activité prolongée de l'adrénaline et de la noradrénaline.

Les bêta-bloquants constituent un élément important du traitement de l’insuffisance cardiaque. Cependant, chez certaines personnes atteintes d’insuffisance modérée ou sévère, il peut être nécessaire de commencer le traitement à une dose faible qui est progressivement augmentée. Certaines personnes peuvent éprouver une aggravation temporaire de leurs symptômes d'insuffisance cardiaque lors des premières semaines du traitement par bêta-bloquant.

Effets secondaires
Comme les bêta-bloquants diminuent le rythme cardiaque, ils peuvent également réduire la tolérance à l’effort (capacité d’effort). Ceci signifie que vous pouvez être incapable de faire une activité physique intense sans éprouver de la fatigue. Cet effet s'estompera généralement. Votre médecin augmentera alors votre dose progressivement.

Parfois, les bêta-bloquants peuvent rendre vos mains et vos pieds particulièrement froids.

Les bêta-bloquants peuvent aggraver l'asthme, assurez-vous donc d'informer votre médecin si vous souffrez d'asthme.

Une dépression peut parfois survenir lors d’un traitement par bêta-bloquant. n’hésitez pas à discuter de tout symptôme que vous éprouvez avec votre infirmière ou votre médecin.

Conseils essentiels
Dans un premier temps, les bêta-bloquants peuvent provoquer des vertiges et de la fatigue, car ils diminuent votre pression artérielle. Quelques semaines après le début d'un traitement par bêta-bloquant sont parfois nécessaires avant que vous ne vous sentiez mieux. Cependant, si vous éprouvez toujours des vertiges après cette période, prenez contact avec votre médecin ou votre infirmière pour vous assurer que l'on vous administre la bonne dose.

Il est utile de suivre l’évolution de votre poids quotidiennement et de prendre contact avec votre médecin ou votre infirmière en cas de modification importante.

Si les symptômes de respiration sifflante ou de dyspnée (souffle court) sont très importants, prenez contact avec votre médecin, car cela peut être du à des symptômes d'asthme sous-jacents.

Il est important que vous n’arrêtiez pas brutalement votre traitement par bêta-bloquant. Toute réduction de dose et tout arrêt du traitement doit être préalablement discuté avec votre médecin.

Également connus sous les noms suivants :

  • Acebutolol
    (Sectral®, Prent®)
  • Atenolol
    (Atenix®, Tenormin®)
  • Antagonistes des récepteurs de l’adolstérone
  • Carvedilol
    (Eucardic®, Coreg®, Kredex®)
  • Celiprolol
    (Celectol®)
  • Labetalol
    (Normodyne®, Trandate®, Normozyde®)
  • Metoprolol
    (Betaloc®, Betaloc SA®, Lopressor®, Lopressor LA®, Toprol XL®, Seloken®)
  • Nadolol
    (Corgard®)
  • Nebivolol
    (Nebilet®, Temerit®, Nebilox®)
  • Oxprenolol
    (Trasicor®, Slow-Trasicor®)
  • Penbutolol
    (Levatol®)
  • Pindolol
    (Visken®)
  • Propanolol
    (Angilol®, Syprol®, Bedranol SR®, Beta Prograne®, Lopranolol LA®, Slo-Pro®, Inderal®, Half-Inderal LA®, Inderal-LA®)
  • Sotalol
    (Beta-Cardone®, Sotocor®, Betaspace®, Sotalex®)
  • Timolol
    (Betim®, Blocadren®, timoptol®)
  • Association de médicaments
    (Co-tenidone®, AtenixCo®, Totaretic®, Kalten®, Tenoret®, Tenoretic®, Trasidrex®, Viskaldix®, Moducren®, Prestim®, Beta-Adalat®, Tenif®)

    Retourner à la rubrique « Les médicaments de l’insuffisance cardiaque »