Ce qu’ils font
Les antagonistes des récepteurs de l’aldostérone bloquent les effets d'une hormone naturellement produite par vos glandes surrénales qui peut aggraver votre insuffisance cardiaque. Les antagonistes des récepteurs de l’aldostérone agissent sur la quantité d'eau et de sel qui passe dans l'urine. Ce sont de faibles diurétique. Ils contribuent à diminuer la pression artérielle, à réduire la congestion et ainsi à protéger le cœur.

Les antagonistes des récepteurs de l’aldostérone se sont avérés particulièrement efficaces en cas d’insuffisance cardiaque avancée et sont souvent administrés en association avec d’autres médicaments de l’insuffisance cardiaque.

Effets secondaires
Les antagonistes des récepteurs de l’aldostérone peuvent parfois altérer la fonction rénale et peuvent également augmenter le taux de  potassium. Ceci est particulièrement important pour les patients qui utilisent également des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l'angiotensine (ECA) ou des ARA. Votre médecin surveillera votre fonction rénale et votre taux de potassium par des analyses sanguines régulières.

Dans de rares cas, les antagonistes des récepteurs de l'aldostérone peuvent entraîner une augmentation du volume ou une sensibilité mammaire, particulièrement chez les hommes. Les médicaments les plus récents ne comportent pas cet effet.

Également connus sous les noms suivants :

  • Spironolactone
    (Aldactone®, Novo-Spiroton®, Spiractin®, Spirotone®, or Berlactone®)
  • Eplerenone
    (Inspra®)
  • Association de médicaments
    (Aldactide®, Lasilactone®)

Retourner à la rubrique « Les médicaments de l’insuffisance cardiaque »